7ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS: ALLOCUTION DU PRESIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS EN EXERCICE

 

Mesdames, Messieurs  les Ministres

Honorables membres du Conseil des Gouverneurs,

Messieurs les Administrateurs,

Monsieur le Directeur Général,

Mesdames, Messieurs,

 

A l’instar de mes prédécesseurs, je voudrais comme le veut la tradition, commencer mon propos par  vous souhaiter la bienvenue à cette cérémonie solennelle d’ouverture de la 7ème session Ordinaire du Conseil des Gouverneurs du Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique qui se tient cette année à Cotonou au Bénin.

Je saisis cette occasion pour exprimer toute ma gratitude à Son Excellence le Docteur Boni YAYI et à l’ensemble du Gouvernement béninois pour leur engagement indéfectible et le soutien qu’ils ne cessent d’apporter à notre Institution commune.

Honorables membres du Conseil des Gouverneurs,

Mesdames, Messieurs,

 

Votre présence ici nous réjouit à plus d’un titre puisqu’elle consacre l’intérêt manifeste que vous ne cessez de témoigner à l’égard de notre Institution commune de développement. C’est une déclaration de solidarité qui pérennise la vision des Pères fondateurs du Fonds depuis sa création en 1977.

Le devoir de mémoire est le meilleur témoignage de reconnaissance rendu aux grands hommes et de notre fidélité aux nobles idéaux qu’ils ont incarnés.

 

Honorables membres du Conseil des Gouverneurs,

Messieurs les Administrateurs,

Mesdames et Messieurs,

 

Comme vous savez, notre présente session se déroule dans un contexte international  marqué par une croissance remarquable mais stagnante dans la majeure partie de nos pays. 

Pour la première fois en l’espace d’une génération, l’Afrique a, de l’avis général, démenti les discours pessimistes. La production économique du continent, hormis dans certains pays en guerre ou en transition, est revenue aux niveaux d’avant la crise financière.

Notre Institution opérant à cheval sur les zones économiques  de la CEMAC et de l’UEMOA d’une part, et de la Mauritanie et le Rwanda d’autre part, les fondamentaux macro- économiques de nos pays en général  influent sur l’environnement direct de notre Institution.

Dans ce contexte, le FAGACE doit prendre une part de plus en plus active dans le processus du développement de sa zone à travers  le renforcement de ses interventions au profit de nos Etats et de leurs opérateurs économiques.

Beaucoup reste à faire pour assurer non seulement notre croissance mais aussi, et surtout, notre transformation afin de consolider nos acquis et de réduire notre vulnérabilité.

Honorables membres du Conseil des Gouverneurs,

Messieurs les Administrateurs,

Mesdames et Messieurs,

A la lumière du rapport du Conseil d’Administration soumis à notre Instance que nous allons examiner tout à l’heure, nous aurons une fois encore, à prendre d’importantes décisions relatives au fonctionnement, au développement des activités et à l’avenir du Fonds.

Honorables  membres du Conseil des Gouverneurs,

Depuis quelques années, des actions visant à améliorer le fonctionnement et à soutenir le développement des activités de l’Institution ont été menées.

Au cours de l’exercice 2014, les activités du Fonds se sont inscrites dans le cadre du plan quadriennal 2012-2015. Les actions menées se sont donc articulées autour de la consolidation des acquis de redressement et la diversification des activités avec des résultats très appréciables.

C’est le lieu de réitérer mes félicitations au Conseil d’Administration pour la qualité de travail accompli sur l’orientation stratégique, et pour la manière dont ils ont exercé leurs fonctions de surveillance. Les mêmes félicitations sont exprimées à l’endroit du Directeur Général et de l’ensemble du personnel. 

 Au regard de la situation financière qui augure de bonnes perspectives telle que décrite dans les différents rapports soumis à notre attention, et des besoins de financement des projets dans nos Etats respectifs, il demeure plus que jamais nécessaire, que nous continuions de donner à notre Institution commune, un soutien accru pour lui permettre de se reformer pour s’adapter au dynamisme du marché ainsi que de nouvelles ressources pour les satisfaire.

 C’est pourquoi, je voudrais vous demander, chers collègues, d’examiner avec  la plus grande diligence, les dossiers inscrits à l’ordre du jour comptant pour cette 7ème Session ordinaire du Conseil des Gouverneurs.

Pour terminer, je rappelle qu’il y a des arriérés de libération au titre de la première tranche d’appel du capital qui nécessitent d’être acquittés. C’est la raison pour laquelle, je voudrais vous demander, chers collègues, de veiller personnellement au respect des engagements pris par nos Etats de manière à permettre à notre Institution de poursuivre efficacement le processus de relance de ses activités.

Tout en souhaitant plein succès à nos travaux, je déclare ouverte, la 7eme session ordinaire du Conseil des Gouverneurs du Fonds Africain de Garantie et Coopération Economique.

Vive la solidarité et la fraternité africaine !

Vive le FAGACE,

Je vous remercie.

Suivez l'actualité

Recevez par mail toutes les actualités du FAGACE.

Bibliothèque virtuelle